Chacchoben

Archéologie maya > Quintana Roo > Quintana Roo

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

Le plus grand établissement maya dans la région des lacs

Les habitants actuels de la zone qui parlent la langue maya affirment que le nom du site fait référence au « maïs coloré » mais sa dénomination originale reste inconnue. Le chercheur Peter Harrison, le premier à avoir rapporté l’existence du site, l’appela « Lázaro Cárdenas », comme le terrain communal sur lequel il se trouve, dans le sud de l’état du Quintana Roo, dans la région des lacs.

La cité de Chacchoben apparaît au Préclassique tardif (200 av. J.-C.), au moment où de petites colonies s’établirent autour de la Laguna del Ocho et de la lagune de Chacchoben. Le site atteint son apogée au Classique hâtif (300-600 ap. J.-C.) et c’est à cette période que sont construits les principaux édifices. Les activités de construction diminuèrent aux alentours de 700 ap. J.-C. jusqu’à ce que le site soit presque complètement abandonné. Il fut repeuplé, quoique partiellement, pendant le Postclassique tardif.

La cité maya de Chacchoben, le plus grand site rapporté jusqu’à présent dans la région des lacs, couvre une étendue de 70 hectares sur lesquels sont agencés des ensembles de structures de différentes dimensions et parmi lesquels se distinguent les ensembles appelés Grand Soubassement, Les Voies et le Groupe II qui comprend l’édifice le plus haut du site.

ELe Grand Soubassement devait être le lieu principal des activités cérémoniales, aussi bien religieuses que d’ordre public. Sur l’un des perrons d’accès a été érigé le Monument 1, utilisé apparemment pour indiquer les dates du calendrier correspondant aux équinoxes et aux solstices, marquant probablement le début des périodes de culture.

L’Ensemble des Voies devait servir de résidence au groupe dirigeant. On peut apprécier en son intérieur des constructions basses qui devaient supporter des chambres construites à base de matériaux périssables.

Le Groupe II n’a pas été exploré mais, de par la taille de ses édifices et le patron de distribution qu’il présente, il est probable qu’il ait été utilisé pour des activités administratives et résidentielles.

On a découvert deux stèles présentant des inscriptions hiéroglyphiques dont les textes sont pratiquement illisibles. C’est pourquoi on ne peut que supposer que Chacchoben était un site d’importance majeure lié à une capitale régionale de la zone du Petén, à en juger par le style architectonique de ses constructions.

Chacchoben est un site important pour sa faune et sa flore, attrait qui s’ajoute au facteur archéologique, avec la présence de grandes quantité de toucans et fauvettes, en plus des sapotilliers, figuiers, poivriers, gommiers rouges, acrocomias, cèdres blancs et acajous.

Horaires
Du lundi au dimanche de 8h00 à 17h00
Tarifs
46 pesos
Comment y aller

Le cœur du site se trouve à 85 kilomètres de Chetumal et à seulement trois kilomètres de la localité de Lázaro Cárdenas. Les principales voies d’accès sont la route fédérale 307 Chetumal-Escárcega et la route fédérale 293 Chetumal-Mérida (le chemin le plus court). La zone monumentale du site est contiguë à la route, il est donc très facile d’y accéder.

Galerie

Plan et adresse

mapa
Les routes principales qui mènent à ce site sont les routes fédérales 307 Chetumal-Escárcega et 293 Chetumal-Mérida (le chemin le plus court). La zone archéologique se trouve à 85 kilomètres de Chetumal et à trois kilomètres de la localité de L. Cárdenas