Dzibilchaltún

Archéologie maya > Yucatán > Yucatán

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

Ecritures sur pierres plates

Dzibilchaltún signifie « endroit où il y a des écritures sur les pierres » et c’est justement ce que le visiteur peut trouver dans cette zone archéologique maya.

Ce site se distingue pour sa longue histoire, qui va du Préclassique moyen jusqu’au Postclassique. Sa durée peut s’expliquer, entre autres, par sa situation privilégiée à 17 kilomètres de la côte et à côté d’une région riche en terres fertiles. Dzibilchaltún était une cité étendue qui comptait une population de près de 20 000 habitants.

Le site de type concentrique occupe un territoire de seize kilomètres carrés. Les trois premiers kilomètres correspondent à la partie centrale et se caractérisent par l’abondance de constructions monumentales organisées typiquement en Place Centrale. Cet ensemble est considéré comme le plus important de la zone. Le reste du territoire est occupé par d’autres ensembles architectoniques de plus en plus dispersés. A l’extrémité, on trouve des édifices à plates-formes échelonnées, disposés autour de places et de petites pyramides sans voûte.

Un total de huit mille quatre cent structures a été enregistré.

La structure la plus connue est le Temple des Sept Poupées, nommé ainsi pour les sept petites statues d’argile trouvées sur le site au moment de sa découverte par les archéologues dans les années 50. De par ses caractéristiques, cet édifice peut être catalogué comme temple. Au moment de l’équinoxe de printemps, la lumière du soleil levant entre directement par une fenêtre du temple et en sort par une autre. Le temple est relié à la Place Centrale par le sacbé 1.

Une autre caractéristique importante de Dzibilchaltún est le Cénote Xlacah. Situé près de la Place Centrale, il mesure 40 mètres de profondeur. C’est le plus grand de tous les cénotes du site.

Le site archéologique abrite le Musée du peuple maya qui traite l’histoire et la culture du peuple maya, illustrant la continuité dans les arts plastiques, l’architecture, la langue, les habits, la religion et les coutumes, ainsi que les processus économiques et les sciences.

Horaires
Du lundi au dimanche de 8h00 à 17h00
Tarifs
55 pesos
Comment y aller

Depuis Mérida, suivre la route 261 Mérida-Puerto Progreso sur huit kilomètres, puis prendre la bifurcation en direction de Chablekal et Conkal. La bifurcation qui mène à la zone archéologique se trouve en sortie de Dzibilchaltún. Le site est accessible en transport public.

Galerie

Plan et adresse

mapa
Le site est situé à environ quinze kilomètres de Mérida, en direction de la côte nord.