Oxkintok

Archéologie maya > Yucatán > Yucatán

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

Les trois soleils coupants

Oxkintok, qui signifie « Trois jours pierre à feu » ou « Trois soleils coupants », est l’un des sites mayas qui ont été le plus longtemps occupés, de 300 av. J.-C. jusqu’à 1000 ap. J.-C. Contrairement aux autres cités Puuc, Oxkintok connut son apogée durant le Classique hâtif (300-500 ap. J.-C.) quand furent construits les édifices les plus monumentaux, avec une prédominance des soubassements pyramidaux sur les espaces couverts, un style d’architecture associé à la tradition du Petén. Cette cité est également connue sous le nom de Maxacan ou Tzat Tun Tzat.

Le site se caractérise par l’ancienneté de ses inscriptions hiéroglyphiques (475 et 859 ap. J.-C.), par ses colonnes de pierre anthropomorphes –ses gardiens— et surtout par la particularité de ses édifices plus anciens.

L’édifice le plus célèbre d’Oxkintok est le Labyrinthe ou Tza Tun Tzat constitué de trois niveaux superposés. Dès que l’on entre par son unique porte, on ressent la crainte infantile de s’y perdre. Dans la vieille Oxkintok, il y a aussi une porte secrète vers Xibalbá, l’inframonde.

Après s’y être enfoncé par ses passages et étages inextricables, on trouve une chambre mortuaire contenant les restes de l’un des grands seigneurs d’Oxkintok.

Les hommes de pierre d’Oxkintok sont situés à l’extrémité orientale et sont de gros personnages, vêtus de costumes décorés de cordes entrelacées, de gilets de maille et aux pectoraux zoomorphes..

Horaires
Du lundi au dimanche de 8h00 à 16h00
Tarifs
35 pesos
Comment y aller

Sortir de Mérida par le sud-ouest en direction de Campeche, vers la route fédérale 180 Mérida-Calkini. Continuer sur 50 kilomètres jusqu’à la localité de Maxcanu. Avant l’entrée de la ville, prendre à gauche la bifurcation qui mène à la zone archéologique d’Oxkintok.

Galerie

Plan et adresse

mapa
Le site se trouve à 70 kilomètres au sud-ouest de Mérida.