Santa Rosa Xtampak

Archéologie maya > Campeche > Campeche

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

La plus importante capitale de la région des Chenes

Construit sur une élévation naturelle dont le sommet fut nivelé et coupé en trois, occupant une superficie d’environ neuf kilomètres carrés, le site de Santa Rosa Xtampak était une immense cité comprenant plus de dix places de cérémonie et qui, à son apogée, atteignit les dix mille habitants. Les édifices ont un style Chenes marqué, bien que certaines structures aient une influence Puuc.

Le centre de la ville se compose de patios et de places interconnectés et certains groupes ont conservé une construction rectangulaire de trois étages échelonnés comprenant 40 chambres, des murs en pierres bien découpées et des temples latéraux avec des zócalos (places centrales) ornés de columelles et de moulures composées, où ont été trouvés des bas-reliefs, huit stèles et des fragments de peintures sur les murs.

Le Palais, édifice à trois niveaux, contient un total de 44 pièces auxquelles on accède par deux escaliers internes. Des études récentes ont permis de découvrir qu’il y avait vingt perrons extérieurs. Cet édifice est considéré comme l’un des mieux conçus et construits non seulement de la région des Chenes mais de toute la zone maya.

L’édifice à la bouche de serpent a une façade de style Chenes bien qu’il présente certains traits de style Puuc. Il faut signaler sa porte zoomorphe intégrale qui représente le Monstre de la Terre.

Le plus grand monticule de Santa Rosa Xtampak est le Mont de l’Etoile auquel sont associées les uniques stèles du site.

Horaires
Du lundi au dimanche de 8h00 à 17h00
Tarifs
35 pesos
Comment y aller

De la ville de Campeche, prendre la route 261 vers Hopelchen. Près du kilomètre 79, on trouve la bifurcation vers une route pavée de 32 kilomètres qui mène au site.

Galerie

Plan et adresse

mapa
Le site se trouve à 137 kilomètres de la ville de Campeche, dans la municipalité de Hopelchén. Près du kilomètre 79 de la route fédérale 261, on trouve une bifurcation vers une route pavée de 32 kilomètres qui mène directement au site.