Styles architectoniques

Découvrez les caractéristiques des principaux styles
Styles architectoniques

Partager

Altos de Chiapas

Ce style se caractérise par un modèle dans lequel les parties basses des collines sont mis à profit pour construire de grandes places et leurs murs naturels sont recouverts de barrières architectoniques pour former des terrasses. Sur ces terrasses on construisait des temples, des palais et des autels. Les murs en pierre sont en général décorés avec des stucs modelés et polychromes. Le système de terrasses et de soubassements est un système de talus-corniche. L’apogée de ce style correspond à la période comprise entre 400 et 900 ap. J.-C.

Chenes

Contrairement au style Rio Bec, dans le style Chenes, les tours sont fonctionnelles. Les façades sont également décorées de mascarons et on trouve parfois des tours séparées utilisées comme marqueurs solaires. Ce style est similaire au style Rio Bec et au Style Puuc étant donné que les trois se sont développés durant la même période.

Côte du Pacifique

Ce style connut son apogée au Préclassique tardif bien qu’il resta présent dans certains sites jusqu’au Classique. Il se caractérise par des soubassements pyramidaux en terre aux talus particulièrement inclinés. A l’époque classique, on commença à revêtir les soubassements de pierre. Les sites de ce style sont en général dotés de systèmes hydrauliques complexes ainsi que des chaussées et des places recouvertes de pierre.

Côte Orientale

Il s’agit d’un style architectonique développé dans les cités et peuplements de la côte orientale de la péninsule du Yucatán à l’époque du Postclassique. Il se caractérise par des linteaux bordés dans des temples de petites dimensions et dont les portails ou entrées sont soutenus par des colonnes. Un autre trait caractéristique est la présence de petits autels et sanctuaires.

Maya Toltèque

Ce style correspond au style qui s’est développé au nord de la péninsule du Yucatán pendant le Postclassique (1000-1450 ap. J.-C.) et se caractérise par des soubassements en talus aux moulures dispersées. Les escaliers sont pourvus de rampes à tête de serpent. Les palais sont des salles hypostyles aux toits plats. Les colonnes des portails se présentent sous la forme de serpents, la tête formant la base et la queue, le chapiteau. Parfois les colonnes des portails sont des atlantes.

Petén

Ce style architectonique est défini par l’usage de talus de type « tablier » reposant sur une pente courte. Les angles des soubassements sont arrondis, bordés ou inversés, ce qui forme un plan en étoile. Les soubassements sont couronnés de temples à embrasures épaisses et de crêtes faitières massives. Aussi, les escaliers d’accès, généralement dépourvus de rampe, sont monolithiques et flanqués de mascarons en stuc qui peuvent être anthropomorphes ou zoomorphes. C’est un style caractéristique des sites du Préclassique tardif (300 av. J.-C.-250 ap. J.-C.) et du Classique hâtif (250-600 ap. J.-C.).

Puuc

Le style Puuc se caractérise par l’usage de constructions présentant de nombreux étages et de nombreuses pièces ainsi que des façades décorées de colonnes et de pilastres surmontés de chapiteaux. Les parements sont ornés de frises en pierres bien taillées, disposées en formes géométriques et de mascarons du dieu Chaac qui décorent aussi les angles des temples.

Río Bec

Ce style s’est développé pendant le Classique tardif (500-1050 ap. J.-C.) comme une altération du style Petén. Il se caractérise par l’usage de tours décoratives comportant des escaliers impraticables qui débouchent sur de faux temples. Les façades sont ornées de panneaux en damier et de représentations de mascarons sur les portails.

Chronologie mésoaméricaine

Styles architectoniques