Aké

Archéologie maya > Yucatán > Yucatán

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

Les vestiges du plus important réseau de chaussées du monde maya

Aké signifie « lieu des lianes », plante grimpante très abondante dans la région.

Le site a été très longtemps occupé, depuis l’époque du Préclassique tardif jusqu’à 1450 ap. J.-C. environ. Son apogée a eu lieu durant le Classique tardif (800-1000 ap. J.-C.) et il semble que, pendant cette période, Aké ait été l’une des villes les plus importantes du Yucatán.

La caractéristique la plus remarquable de cette zone archéologique est son système de chaussées (sacbeoob) qui permettent la communication avec d’autres sites de la région. On peut distinguer un chemin (sacbé) qui reliait la ville à Izamal situé à 40 kilomètres et où il est également possible de voir une autre portion de ce chemin maya. Ce sacbé faisait partie d’un réseau de routes construites par les Mayas pour relier les principales cités de la péninsule du Yucatán et qui permettaient de parcourir de grandes distances, depuis les cités de l’intérieur de la péninsule jusqu’aux principaux ports et centres de production de sel.

Le site était particulièrement étendu, par exemple la superficie de la place centrale était de vingt mille kilomètres carrés (sic), et comptait de nombreuses constructions monumentales ainsi qu’une zone d’habitation. L’architecture se compose de grands moellons, caractéristiques du style d’Izamal. On peut également apprécier des structures aux angles arrondis et des escaliers à faible pente construits avec de grands blocs de pierre grossièrement taillés et des voûtes encorbellées. Dans l’Edifice 2, on trouve des traces d’architecture de style Puuc.

Une des structures est appelée l’Edifice des Pilastres. Il est constitué en son sommet de 35 pilastres construits à base de grands tambours de pierre de 1,20 mètres de côté qui reposent sur une place à laquelle on accède par un escalier monumental.

Aké est entouré de deux murs concentriques. Le premier, de forme rectangulaire, entoure le cœur du site, correspondant à une superficie d’environ quatre kilomètres carrés. Le deuxième encercle ce qui devait être la cité.

Horaires
Du lundi au dimanche de 8h00 à 17h00
Tarifs
35 pesos
Comment y aller

Depuis Mérida, prendre la sortie sud-est en direction de Tixkokob et suivre la route 65. A quinze kilomètres se trouve la municipalité de Tixpehual, la traverser et continuer vers le nord-est en direction de Tixkokob qui est situé à trois kilomètres et où se trouve la zone archéologique d’Aké.

Galerie

Plan et adresse

mapa
Aké est situé dans la municipalité de Tixkokob, à 40 kilomètres à l’est de Mérida.