La cosmovision maya, le ciel, la terre et l’enfer sont décrits dans le Popol Vuh

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

La cosmovision maya est décrite en détails dans le texte magique des Mayas, le Popol Vuh (Livre du Conseil). Selon celui-ci, les dieux prirent la décision de créer un être qui les vénèrerait et leur ferait offrande. La première tentative de cette opération fracassa parce qu’ils créèrent des êtres incapables de parler: des animaux à quatre pattes et des oiseaux. Le deuxième essai manqué fut créé avec de la terre mais fut détruit par l’eau. Lors du troisième essai des créatures de bois furent élaborées mais elles étaient incapables de les vénérer. C’est à la quatrième tentative, à partir du maïs, que la création de l’homme a finalement réussi. Les mouvements du cosmos sont racontés à travers les aventures des héros divins qui représentent le Soleil, la Lune, les planètes et les étoiles. Parmi ces héros, on trouve les jumeaux Hunahpú y Xbalanqué, fils de la mère de l’inframonde qui luttèrent entre la terre et l’inframonde et qui réussirent finalement à ce que Hunahpú devienne le Soleil et Xbalanqué la Lune.

La cosmovision maya, le ciel, la terre et l’enfer sont décrits dans le Popol Vuh