Comalcalco

La vieille ville maya en briques et mortier fait de coquilles et d’huîtres

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

Découvrez Découvrez
Découvrez

Toutes les informations à connaître sur le terrain

Comment y aller Comment y aller
Localisation

Connaître l’adresse et la municipalité à laquelle il appartient

Le site se trouve à 56 kilomètres de Villahermosa et à deux kilomètres de la ville de Comalcalco. Municipalité de Comalcalco, état du Tabasco.osa, y a 2 kilómetros de la ciudad de Comalcalco. Municipio de Comalcalco. Tabasco

Horaires et tarifs Horaires et tarifs
Horaires et tarifs

Anticipez et réserver vos entrées à l’avance

Horaires

Du lundi au dimanche de 8h00 à 16h00

Tarifs

46 pesos

Se situer Se situer
Se situer

Situez-le sur le plan et trouvez d’autres ressources utiles

Quand le voyageur arrive à Comalcalco, le site le plus occidental de la culture maya, il a l’impression de pouvoir prendre les pyramides dans ses bras. Il a été établi, grâce au déchiffrage récent de quelques hiéroglyphes, que le nom original de la cité était « Joy Chan » ou « Hoi Chan » qui signifie « Ciel Entouré » ou « Ciel Noué ».

Le nom actuel de Comalcalco vient de la surprise des Nahuas qui découvrirent, en arrivant dans la zone quand celle-ci avait déjà été abandonnée, des structures construites dans un matériel qu’ils ne connaissaient pas : la brique. C’est pourquoi ils décidèrent de donner à la ville un nom descriptif utilisant ce qui leur paraissait le plus ressemblant, le comal (sorte de poêle servant à cuire les tortillas). Il l’appelèrent donc « Comalli-Calli-Co », c’est-à-dire « maison des comales »

Datée de la fin du Classique tardif (700-900 ap. J.-C.), l’architecture de Comalcalco est très originale : les constructions ne sont pas en pierres mais en briques unies par un mortier élaboré à base de coquilles et d’huîtres. Les briques sont souvent décorées de gravures figuratives et de glyphes effectués quand les briques étaient encore humides et représentant divers motifs anthropomorphes, zoomorphes, épigraphiques, symboliques, géométriques ou architectoniques.

Le site couvre une superficie de sept kilomètres carrés et compte de nombreux groupes architectoniques qui étaient ornés à l’époque de reliefs et de figures de stuc peintes en couleurs vives (rouge, bleu, vert, jaune et noir).

La cité de Comalcalco fut mise au jour par l’explorateur français Désiré Charnay à la fin du XIXe siècle et, bien qu’elle fut décrite à cette époque, elle ne fut fouillée systématiquement qu’en 1956 par les archéologues mexicains et américains Gordon Ekholm, Román Piña Chan, George Andrews et José Erosa Peniche. Grâce à eux, nous savons que ce site préhispanique fut édifié et habité par les Mayas chontales et que son apogée eut lieu entre 800 et 1000 ap. J.-C., c’est-à-dire à la fin de l’époque classique (200-850 ap. J.-C.) et au début du Postclassique (850-1521 ap. J.-C.).

En lire plus >> En lire plus

Comalcalco était un centre commercial important et stratégique. Sa situation géographique, dans la région de Chontalpa, proche des rives du fleuve Mezcalapa ou Dos Bocas (aujourd’hui Río Seco), lui conféra une position privilégiée pour la circulation interrégionale de marchandises entre la côte du golfe et la péninsule du Yucatán, de l’Altiplano central à l’extrême nord du golfe du Mexique.

Dans la zone monumentale se distinguent trois groupes architectoniques : la Place Nord, la Grande Acropole et l’Acropole Est.

La Grand-Place est constituée de plusieurs temples, bien que seuls trois d’entre eux aient été explorés et numérotés de I à III, le dernier disposant de cinq paliers.

La construction la plus intéressante est la Grande Acropole. C’est un complexe architectonique qui regroupe sur un même soubassement une série d’édifices civiles et religieux disposés en différents niveaux. Parmi ces édifices, il faut signaler : le Palais, le Patio Hundido (Cour Affaissée), le Tombeau des Stucs ou des Neuf Seigneurs de la Nuit, le Temple IV ou Temple du Mascaron et le Temple VII ou Temple des Figures Assises, baptisé ainsi par l’archéologue Ekholm.

Certains temples possèdent une chambre voûtée à l’intérieur du soubassement sur lequel ils sont édifiés, qui servait à la fois de temple et de tombe.

Près de la base de la Grande Acropole, on trouve une sculpture de stuc particulièrement bien conservée et appelée Masque du Seigneur du Soleil.

L’Acropole Est dispose, quant à elle, d’un intéressant cimetière où ont été découverts 66 corps déposés dans des urnes funéraires et qui présentaient des déformations du crâne, de la limaille et des incrustations de jade dans des pièces dentaires, attestant du haut lignage des individus enterrés.

Comalcalco possède un bon musée du site, restructuré pour 2012, avec une excellente collection de briques « gravées » par les artisans mayas qui ont reproduit une infinité de figures.

Conseils...

Chaussures

Prévoyez des chaussures confortables, de préférence des tennis qui vous permettent de marcher et d’accéder facilement aux différentes zones du site archéologique.

Climat

Avant d’arriver, renseignez-vous sur les conditions météo et choisissez le meilleur moment pour votre visite cliquez ici.

Respect

N’oubliez pas l’importance de respecter et de maintenir propre et en bonnes conditions l’espace que vous visitez.

Comment y aller Comment y aller
Comment y aller

Pour accéder à la zone archéologique de Comalcalco depuis Villahermosa, prendre la route 180 jusqu’...

Pour accéder à la zone archéologique de Comalcalco depuis Villahermosa, prendre la route 180 jusqu’à la ville de Cárdenas. De là, prendre la route 187 vers le nord, jusqu’à la ville de Comalcalco et continuer sur deux kilomètres jusqu’à arriver à une bifurcation indiquant à droite l’accès à la zone archéologique.
Fermer [X]

Les 10 hôtels & restaurants les plus proches...
Les 10 hôtels & restaurants les plus proches...

Trouvez les 10 hôtels et les 10 restaurants les plus proches du site archéologique pour ne manquer de rien

Se situer Se situer
Se situer

Situez-vous sur le plan et situez les points d’intérêt les plus proches

TOP 10 Archéologie maya

Calakmul Campeche

L’impressionnante capitale du Royaume du Serpent >>

Chichén Itzá Yucatán

L’ensemble de monuments le plus important et le mieux conservé de la culture maya >>

Cobá Quintana Roo

Une des plus importantes métropoles du monde maya >>

Comalcalco Tabasco

La vieille ville maya en briques et mortier fait de coquilles et d’huîtres >>

Edzná Campeche

Fusion des styles Puuc, Petén et Chenes dans la capitale de Itzas >>

Izapa Chiapas

Foyer de l’arbre de la vie représentant la symbolique du monde maya >>

Palenque Chiapas

Là où l’abondance des restes archéologiques nous dévoile les lignes directrices de la cosmologie maya >>

Pomoná Tabasco

Le plus imposant des temples dédiés au Dieu Kin, dans le bassin du fleuve Usumacinta >>

Tulum Quintana Roo

Une ville fortifiée spectaculaire au bord de la mer >>

Uxmal Yucatán

La plus importante des cités mayas de la route Puuc >>