Palenque

Là où l’abondance des restes archéologiques nous dévoile les lignes directrices de la cosmologie maya

Télécharger Télécharger Télécharger

SaisirSaisir

Fermer

Partager

Découvrez Découvrez
Découvrez

Toutes les informations à connaître sur le terrain

Comment y aller Comment y aller
Localisation

Connaître l’adresse et la municipalité à laquelle il appartient

Le site se trouve au niveau du kilomètre 6,5 sur la section Palenque-Zone archéologique. Municipalité de Palenque, état du Chiapas.

Horaires et tarifs Horaires et tarifs
Horaires et tarifs

Anticipez et réserver vos entrées à l’avance

Horaires

Du lundi au dimanche de 8h00 à 16h00

Tarifs

57 pesos. La zone archéologique propose des horaires d’ouverture extraordinaires après 17h00 pour un tarif de 191 pesos.

Se situer Se situer
Se situer

Situez-le sur le plan et trouvez d’autres ressources utiles

Vue du ciel, Palenque est une ville abandonnée qui semble n’avoir jamais été habitée. On voit des pyramides et des places démesurées, recouvertes par la jungle depuis mille ans. Les pyramides sortent leurs têtes couvertes de mousses d’entre les arbres qui semblent les embrasser.

Le vrai nom de l’ancienne cité de Palenque est Lakamha’, ce qui signifie « l’endroit des grandes eaux ». La zone archéologique prendra finalement le nom de la communauté voisine, fondée à la fin du XVIe siècle, Santo Domingo de Palenque. Le terme « Palenque » signifie « palissade » et se réfère à un rondin de bois qui protège le site.

Palenque, Patrimoine de l’humanité depuis 1987, était la cité la plus importante des Basses Terres occidentales pendant le Classique tardif ; elle atteignit son apogée entre 600 et 800 ap. J.-C.

Peu après 900 ap. J.-C., la ville commença son déclin et fut dévorée par la jungle, jusqu’à ce que José Antonio Calderón réalise, en 1784, la première exploration officielle du site et, un an après, Antonio Bernasconi mena une étude plus détaillée des édifices.

Palenque fut, aux côtés de Tikal et de Calakmul, l’une des cités les plus puissantes du Classique maya. Elle fut le siège de l’une des dynasties les plus notables à laquelle appartenait Pakal.

Le site est très bien conservé ; l’abondance des restes archéologiques, architectoniques, picturaux, les textes écrits, etc. ont fait de Palenque un lieu essentiel pour le déchiffrage par les archéologues des lignes de l’écriture maya et des récits cosmologiques.

Du point de vue monumental, le site a aussi une importance historique pour la culture maya, que ce soit pour la qualité de son architecture ou pour l’originalité de ses constructions. Palenque se caractérise, par exemple, par le bon état de conservation de ses édifices qui présentent des façades inclinées sur la partie supérieure et par ses panneaux aux reliefs en stuc. Ce fut une des plus importantes cités du Classique et, aujourd’hui, c’est une zone archéologique célèbre pour son architecture, ses sculptures et pour l’abondant groupe d’inscriptions hiéroglyphiques qui renseignent sur sa longue et fructueuse histoire.

Le Temple des Inscriptions, érigé face au Grand Palais au sommet d’une pyramide échelonnée, compte cinq entrées, ce qui est particulièrement peu commun dans l’architecture maya. En réalité, il s’agit d’un temple funéraire, couvert d’inscriptions qui font honneur à son nom, dans lequel un passage creusé dans la pierre mène à un escalier qui, à son tour, conduit à une chambre funéraire, située dans les profondeurs de l’édifice. La chambre mortuaire, de sept mètres de haut, est somptueusement décorée et contient un grand sarcophage, magnifiquement taillé, où reposent les restes de Pakal II ou K’inich Janahb’ Pakal II (Resplendissant Blason Ave-Janahb’), qui vécut entre 603 et 683 ap. J.-C. et régna 67 ans.

En lire plus >> En lire plus

Le Palais, situé en face du Temple des Inscriptions, est, plutôt qu’un édifice, un magnifique ensemble d’édifices interconnectés qui ont été construits, rénovés et modifiés pendant quatre cents ans, sur une terrasse artificielle. C’est l’une des plus belles et des plus complexes structures du monde maya, grâce à la variété des éléments qui la composent : couloirs, soubassements échelonnés, galeries souterraines, patios, panneaux portant des hiéroglyphes et autres sculptures, comme l’Oval qui illustre l’intronisation de Pakal, aux côtés de sa mère Zac Kuk.

Près du Temple des Inscriptions, sur une vaste plate-forme, se dressent le Temple de la Tête de Mort et le Temple de la Reine Rouge ; on peut voir, au sommet de ces deux édifices, les restes de temples qui servaient de tombeaux aux personnages importants de la dynastie du site.

Le Groupe des Croix est constitué par les Temples de la Croix, du Soleil et de la Croix Foliée, trois pyramides échelonnées couronnées de temples qui commémorent l’ascension au trône du grand seigneur Chan Bahlum II, après la mort de Pakal El Grande, montrant le nouveau Seigneur recevant la grandeur des mains de son prédécesseur. Le Temple du Soleil se distingue par sa crête faitière de plus de quatre mètres de haut ; à l’intérieur se trouve le panneau du Soleil taillé en pierre calcaire. Le Temple de la Croix est le plus élevé de l’ensemble. L’entrée de l’enclos est flanquée de deux pierres taillées qui représentent deux hommes richement vêtus : le premier semble être le dignitaire Jaguar Serpiente et le second, une divinité de l’inframonde. Au sommet d’une petite colline, a été érigé le Temple de la Croix Foliée dont la façade avant et la crête faitière se sont effondrées complètement.

En sortant de la place vers le nord, on trouve le Groupe Nord. Il est composé de cinq édifices alignés sur le même soubassement. A l’ouest, on observe le Temple du Comte, un soubassement de cinq paliers au sommet duquel se trouve un petit temple qui a conservé la plupart de son architecture originale, mise à part sa crête faitière. Ici ont été découvertes plusieurs tombes avec leur contenu d’offrande presque complet. Parmi les découvertes récentes, il faut signaler le Temple XIX, un trône orné de deux panneaux sculptés..

Lors de votre visite, n’oubliez pas de passer par le Musée du site qui porte le nom de l’illustre archéologue Alberto Ruz Lhuillier qui découvrit le Tombeau de Pakal II. On peut y apprécier des pierres taillées, des figures en stuc et céramique, des porte-encensoirs, ainsi que des bijoux en obsidienne, jade et coquille : toutes ces pièces font partie du matériel découvert dans la zone archéologique de Palenque.

Conseils...

Equipement

Prévoyez des chaussures confortables, de préférence des tennis ; un pantalon long, de préférence en coton ; un tee-shirt à manches longues ; un bandana ou un chapeau. N’oubliez pas que vous serez dans la jungle, vous aurez donc besoin d’une lotion anti-moustique.

Climat

Avant d’arriver, renseignez-vous sur les conditions météo et choisissez le meilleur moment pour votre visite cliquez ici.

Respect

N’oubliez pas l’importance de respecter et de maintenir propre et en bonnes conditions l’espace que vous visitez.

Comment y aller Comment y aller
Comment y aller

La ville de Palenque est située dans le nord de l’état, dans la région Selva. Pour y accéder, prend...

La ville de Palenque est située dans le nord de l’état, dans la région Selva. Pour y accéder, prendre les routes 190 et 199. Le trajet dure environ six heures à partir de Tuxtla Gutiérrez, la capitale de l’état.
Fermer [X]

Les 10 hôtels & restaurants les plus proches...
Les 10 hôtels & restaurants les plus proches...

Trouvez les 10 hôtels et les 10 restaurants les plus proches du site archéologique pour ne manquer de rien

Se situer Se situer
Se situer

Situez-vous sur le plan et situez les points d’intérêt les plus proches

TOP 10 Archéologie maya

Calakmul Campeche

L’impressionnante capitale du Royaume du Serpent >>

Chichén Itzá Yucatán

L’ensemble de monuments le plus important et le mieux conservé de la culture maya >>

Cobá Quintana Roo

Une des plus importantes métropoles du monde maya >>

Comalcalco Tabasco

La vieille ville maya en briques et mortier fait de coquilles et d’huîtres >>

Edzná Campeche

Fusion des styles Puuc, Petén et Chenes dans la capitale de Itzas >>

Izapa Chiapas

Foyer de l’arbre de la vie représentant la symbolique du monde maya >>

Palenque Chiapas

Là où l’abondance des restes archéologiques nous dévoile les lignes directrices de la cosmologie maya >>

Pomoná Tabasco

Le plus imposant des temples dédiés au Dieu Kin, dans le bassin du fleuve Usumacinta >>

Tulum Quintana Roo

Une ville fortifiée spectaculaire au bord de la mer >>

Uxmal Yucatán

La plus importante des cités mayas de la route Puuc >>